Biographie

L’honorable Judith Seidman est épidémiologiste, chercheure dans le domaine de la santé et conseillère en services sociaux. Elle a été nommée au Sénat le 27 août 2009.

Mme Seidman est titulaire d’un baccalauréat en littérature anglaise, d’un baccalauréat en sciences sociales (santé), et d’une maîtrise en sciences sociales (santé) de l’Université McGill. Elle a reçu une bourse commémorative J.W. McConnell de la Faculté des études supérieures et postdoctorales (McGill). À titre de doctorante au département d’épidémiologie et de biostatistique à l’Université McGill, elle a également reçu une bourse du Programme national de recherche et de développement en matière de santé.

Avant d’être nommée au Sénat, Mme Seidman était une spécialiste de la recherche en santé active dans le réseau du Centre universitaire de santé McGill, à Montréal (Québec). Dans le cadre de ses travaux à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal et à titre de professeure agrégée à la faculté de travail social de l’Université McGill, Mme Seidman s’est penchée notamment sur l’évaluation des programmes et des services, et sur les déterminants psychosociaux de la santé et de la maladie. Boursière de doctorat en santé nationale dans le domaine de l’épidémiologie et de la biostatistique, Mme Seidman a réalisé des travaux sur le rôle joué par les soutiens sociaux dans l’évolution des maladies chroniques. Enfin, elle a participé à des travaux sur le vieillissement avec une équipe de santé communautaire (CLSC) et coordonné des projets dans le cadre de l’étude canadienne sur la santé et le vieillissement.

Née à Montréal, Mme Seidman a toujours eu à cœur de servir le public et la communauté, principalement dans les secteurs de la santé et de l’éducation, où elle a siégé à des comités tels que l’Allan Memorial Institute Advancement Fund, la McGill Society of Montreal, le groupe de travail sur l’éducation du McGill Centre for Studies in Aging, le comité des anciens de la faculté des sciences sociales de l’Université McGill, le groupe de travail sur les études permanentes en travail social, et le comité d’évaluation du programme de recherche en santé communautaire de Montréal.

Depuis sa nomination au Sénat, Judith Seidman a siégé à de nombreux comités, notamment le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie (vice-présidente), le Comité permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles, le Comité permanent des droits de la personne, le Comité permanent des langues officielles, et le Comité sénatorial permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement. En 2015, elle a participé aux travaux du Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir, chargé d’éclairer l’élaboration du cadre législatif régissant l’aide médicale à mourir au Canada.